/Users/rivaz/Downloads/BingSiteAuth-2.xml
 
  • Olivier de Rivaz

Freud est-il plus doux aux fesses que Lacan ?

Dernière mise à jour : 5 mai


Psychologiquement oui.


Freud, capitaine Nemo de notre adolescence, nous promettait une plongée dans les mystères de "notre inconscient" et un travail de fouille dans l'intimité du sexe.


Lacan, lui, pratiquait la méthode des gourous et autres mandarins anti-système : un langage obscur, sinueux, péremptoire, et pour tout dire incompréhensible, propre à masquer la vacuité du propos.


Mais du point de vue de la physique pure (g/m2) le papier des PUF et du Seuil sont, l'un comme l'autre, beaucoup trop épais pour un confort total anal-ytiquement parlant.


On attend des rééditions en volumen sur papier lotus pour se faire une idée précise, ainsi que l'éclairage de la presse française, freudo-lacanienne dans son ensemble, et surtout ! l'avis des spécialistes lacano-freudiens de France Cul.




Lettre adressée à Charlie Hebdo le 7 06 2021 : Le prosélytisme hebdomadaire pour cette pseudo-science finissait par m'exaspérer. Je me suis fait plaisir.




Bonjour Charlie, bonjour Monsieur Diener,

A propos de la pensée freudienne qu’on retrouve chaque semaine dans Charlie, et plus particulièrement dans votre dernier numéro. Votre article sur l’ "Ubérisation de la psychiatrie" est une vraie plongée dans les années 1960 -70 - 80 - 90 - 2000 - 2010, avec ce vieux leitmotiv :

Le combat des psychanalystes, bons, humanistes et vertueux, obligés d’entrer "en résistance" contre d'abominables psychiatres adeptes de la camisole chimique, comparables en cela aux médecins des camps. En bref, face aux cyniques docteurs Mabuse vendus à l’industrie du médicament, le bon docteur Freud, détenteur de la connaissance de soi et du respect d’autrui.

Il m’avait semblé que ce sont, au contraire, les psychanalystes qui opèrent un tir de barrage contre les nouvelles thérapies, débordés qu’ils sont par le formidable développement de la psychologie et, surtout, poisse de chez Bad Luck ! par sa diffusion dans le grand public. TCC, psychologie sociale, évolutionniste, neuropsychologie, et bien sûr les molécules qui aident les gens en souffrance, la psychologie a su évoluer, laissant les freudiens sur le bas-côté avec leur bagage basé sur la mythologie grecque, composé de grandes vérités échafaudées sur le symbole, la métaphore et le jeu de mots, et bourré d'idées pré- conçues. Ils sont en train de perdre leur aura de spécialistes pour se trouver rangés sur les étagères d'un cabinet de curiosités du XIXè siècle, à côté des physiognomonistes, magnétiseurs, astrologues, et autres anthroposophes. Aujourd’hui, Antonio Damasio, Jacques Van Rillaer, Cottraux, Beck et tant d'autres ont supplanté Freud et Lacan. Tant mieux. Depuis tant de décennies ! Les psychanalystes se sont fait des couilles et des nichons en or, prenant le pouvoir sur des personnes fragiles, les regardant s’engluer dans leurs souvenirs, faisant saigner leurs blessures sous prétexte de les assainir, grattant pour empêcher la cicatrisation, les maintenant ainsi en leur pouvoir, pompant leur fric chaque semaine, pendant des années. Il est bon que l’État en ait enfin pris conscience. Il serait bon que la presse française en fit autant. Ainsi que les milieux de la culture particulièrement imprégnés. O R PS : Emblématique de la profession, un Gérard Miller qui a mené sa carrière entre maoïsme et freudo-lacanisme, passant de la manipulation des masses à celle de l’individu. Ça m’amuse assez de l’imaginer en humaniste.




Les ouvrages qui m'ont marqué :



Les nouveaux psys. Marabout

Sous la direction de Catherine Meyer.


Le livre noir de la psychanalyse. 10/18

Sous la direction de Catherine Meyer.


La psychanalyse, cette imposture. Albin Michel

Pierre Debray-Ritzen


Psychologie de la vie quotidienne. Odile Jacob

Jacques Van Rillaer.


La nouvelle gestion de soi. Mardaga. Édition de 2012

Jacques Van Rillaer



Sur les avancées de la psychologie, ses découvertes récentes :



L'erreur de Descartes et Spinoza avait raison. Odile Jacob

Antonio Damasio


Apocalypse cognitive. PUF

Gérald Bronner (et l'ensemble de son œuvre).


Le bug humain. Robert Laffont. Human psycho. Bouquins

Sébastien Bohler. Pour comprendre pourquoi nous détruisons notre planète.


Prisonniers de la haine. Masson

Aaron T. Beck



Et pour rire un peu :



Françoise Dolto, la déraison pure. Autrement

Didier Pleux


Pour comprendre ce que la psychanalyse a de toxique, feuilleter les ouvrages de la fille de F Dolto, signés "Docteur Catherine Dolto-Tolitch" parus chez Gallimard Jeunesse. Rares sont les ouvrages jeunesses aussi anxiogènes, incohérents et mal construits.


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout