/Users/rivaz/Downloads/BingSiteAuth-2.xml
 
  • Olivier de Rivaz

Aujourd'hui l'Ukraine, demain nous tous.

Dernière mise à jour : 16 juin




Le discours délirant de Poutine 2022 n'est qu'un alibi pour envahir l'Ukraine. Mais sa "philosophie" profonde est annoncée depuis longtemps.


Dès la décennie 2000, Poutine crachait sur l'occident avec "sa démocratie, ses nègres et ses pédés".


Racisme, homophobie, destruction des contre-pouvoirs et de toute forme de contestation, assassinat de journalistes, mafia militaro-industrielle aux ordres du pouvoir, mensonge, haine, c'est la Russie de Poutine. L'Ukraine est la première étape d'un projet qui vise à détruire les démocraties occidentales.


Depuis des années, Poutine empoisonne nos sociétés avec ses réseaux, ses hackers, ses cyberattaques. Il a favorisé le Brexit. Il a aidé à l'élection de son alter ego Trump dont il attend le retour au pouvoir. Il a même tenté une intox sur Macron lors de la présidentielle de 2017.


Depuis des années, il finance en Europe les ennemis de l'état de droit, les complotistes, les groupuscules et partis d'extrème-droite. Chez nous, pendant les élections, ces partis fascistes et racistes se trouvent obligés de mettre une sourdine à leur admiration pour le dictateur... Mais il y aura un après les élections.


Et n'oublions pas que l'arme à feu la plus répandue dans nos sociétés, diffusée par les réseaux criminels et paramilitaires, utilisée par le terrorisme et le grand banditisme, c'est la kalashnikov. Au sein de nos démocraties, Poutine pratique la méthode bolchévique de l'entrisme, additionnant quelques victoires en toute discrétion.


Aujourd'hui l'Ukraine martyrisée. Demain, si on laisse faire sans réagir, l'Europe.

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout